Lutter contre la précarité alimentaire

Qu’est ce que la précarité alimentaire ?

Précarité Alimentaire - Banque Alimentaire de Toulouse

La précarité alimentaire, c’est lorsqu’une personne ne parvient pas à s’alimenter convenablement, que ce soit en termes de quantité ou de qualité et de diversité des aliments. Elle touche majoritairement les personnes en situation de vulnérabilité économique ou sociale.

Le système d’aide alimentaire mis en place par la Banque Alimentaire et ses associations partenaires a pour objectif d’aider et d’accompagner les bénéficiaires de l’aide alimentaire.

Contrairement aux idées reçues

Les bénéficiaires de l’aide alimentaire dans la région sont majoritairement des enfants. 23% de 0 à 14 ans, ou des jeunes de moins de 25 ans, 29% de 15 à 25 ans. Ce dernier chiffre corrobore le très inquiétant constat national qui révèle que 20% des étudiants vivent en dessous du seuil de pauvreté.

Les 41% de personnes âgées de 26 à 64 ans représentent quant à elles des membres de familles très souvent monoparentales. Elles sont victimes de la précarité économique actuelle.

De plus, de nouveaux visages de la fragilité sont apparus depuis le début de la crise sanitaire. Avec de nombreux intérimaires qui n’ont pas retrouvé de missions ou des indépendants que les mois d’inactivité ont plongé dans le manque. À ceux-ci, s’ajoutent bien souvent les réfugiés, migrants et les SDF et 7% de personnes âgées.

*chiffres recueillis en interne à la Banque Alimentaire de Toulouse et sa région en 2020

  • 0 - 14 ans
  • 15 - 25 ans
  • 26 ans et +

Répartition des personnes en situation de précarité alimentaire*

Les conséquences de la précarité alimentaire

Les conséquences de la précarité alimentaire se retrouvent dans le quotidien des personnes en situation de fragilité. Cela se manifeste notamment par l’incapacité de manger des fruits et légumes quotidiennement. Également, par un manque de protéine dû à une consommation trop faible de viande ou de poisson qui sont des produits souvent chers, surtout lorsqu’ils sont de qualité. La précarité conduit souvent à une surconsommation de produits tels que les féculents ou le pain, afin de compenser en volume le manque de variété. La précarité incite aussi à la réorganisation des repas. Dans de trop nombreux cas, les 3 repas par jour recommandés ne peuvent être assurés.

Outre les conséquences sur la santé physique détaillées ci-dessous, la précarité a aussi des conséquences psychologiques. En effet, basculer dans l’insécurité alimentaire amène à une réelle source d’inquiétude et de sentiment de vulnérabilité. De plus, l’alimentation représente une source de lien social : cuisiner, partager un repas, aller faire ses courses. La précarisation peut donc mener à une forme d’isolement chez l’individu touché par la précarité.

Aliments - Banque Alimentaire de Toulouse

Lien entre précarité et santé (cumul des inégalités)

41% des bénéficiaires ont le sentiment de ne pas se sentir en bonne santé*

Être en situation de précarité alimentaire à un impact non négligeable sur l’état de santé.

La malnutrition peut engendrer des carences et des retards de croissance chez les enfants. Pour tous, manger trop peu ou mal peut entraîner un affaiblissement du système immunitaire qui expose le corps aux maladies. 

De plus, la situation de précarité oblige à faire des choix au niveau économique. Les dépenses se répartissent alors dans les  besoins “primaires” immédiats. Manger, boire, avoir un toit, se vêtir, devient plus important que la santé.

Les personnes précaires sont souvent les plus éloignées des dispositifs de santé mis en place par l’État, et sont très peu suivies par le système de santé. Ceci accroît les inégalités sociales. Même si la France se caractérise par la gratuité des soins, certains s’avèrent difficilement accessibles. Les soins visuels et dentaires, souvent chers, s’avèrent hors de portée de nombreuses familles. Ainsi, les enfants de ces familles fragiles pâtissent à long terme de la situation économique de leurs parents. 

De la précarité alimentaire découle alors une fragilisation de l’état de santé qui va faire plonger encore plus dans cette précarité. De ce fait, un cercle vicieux se créé dans lequel les inégalités se cumulent et se renforcent entre elles.

Produits Alimentaires - Banque Alimentaire de Toulouse

L’importance de l’aide alimentaire (et de l’accompagnement)

L’importance de l’aide alimentaire

73% des bénéficiaires déclarent que l’aide alimentaire leur permet d’avoir une alimentation équilibrée*

Les denrées que nous distribuons à nos 116 associations partenaires permettent à leurs bénéficiaires d’introduire de nouveaux produits dans leur alimentation. Ils peuvent ainsi sortir pas à pas de cette situation de précarité alimentaire.

La Banque Alimentaire de Toulouse et sa région permet ainsi d’aider 20 000 personnes chaque semaine en Haute-Garonne, dans le Tarn et Garonne et en Ariège.

C’est la mission qui anime chaque jour les Gilets Orange qui contribuent à cette lutte contre la précarité alimentaire.

L’importance de l’accompagnement alimentaire

66% déclarent que leur besoin d’être accompagné et aidé est important dont 34% « très important »*

L’accompagnement alimentaire est indissociable de l’aide alimentaire. Ainsi, la Banque Alimentaire de Toulouse et sa Région s’assure d’accompagner pleinement ses associations partenaires. Nos associations vont alors à leur tour s’assurer d’accompagner les bénéficiaires de l’aide alimentaire en leur apportant un soutien au quotidien.

53% des bénéficiaires se disent sensibilisés à l’importance d’une alimentation équilibrée, dont 43% grâce aux conseils des bénévoles*